C. Viano - PATHOS. Passions, actions et réactions dans le monde antique

Dettagli

INTERNATIONAL RESEARCH PROJECT (IRP)

« PATHOS. Passions, actions et réactions dans le monde antique

PATHOS/Passions, Actions and Reactions in the ancient World »

 

Coordinatrice :  Cristina VIANO

Pays partenaires : Brésil, USP/São Paulo, resp. Prof. Marco Antonio De Avila Zingano et  Royaume-Uni,  Department of Classics, University of Edinburgh resp. Prof. Douglas Cairns.

(2022-2026)

 

Ce projet se base sur les acquis des programmes précédents, centrés sur la notion de causalité, et notamment le GDRI AITIA/AITIAI (Le lien causal dans le monde antique : origines, formes, transformations, 2014-2017) et s'oriente dans une nouvelle direction qui est celle des passions (pathê, émotions, affections) dans le monde antique, conçues comme les causes et les facteurs incontournables de tous les rapports entre les êtres et notamment des rapports humains, privés et publiques.  

De même que la cosmologie aristotélicienne étudie les phénomènes dans leurs relations réciproques et donne l'image d'un univers où, dans la plupart des cas, les êtres ne sont jamais isolés et les événements toujours insérés dans des chaînes cause-effet, de même l'anthropologie antique est conçue dans une perspective « en réseau», à savoir à la lumière des  rapports entre les individus, aussi bien au niveau personnel que social et politique. 

En prenant comme point de départ la systématisation aristotélicienne de la notion clé de pathos comme dispositif de passion-réaction, ce projet se propose d'étendre l'enquête en amont et au-delà là d'Aristote, dans une perspective multidisciplinaire, relative non seulement à la philosophie mais aussi aux autres disciplines «extra-philosophiques» de l'antiquité (celles que l'on désigne par le terme générique de Classics), comme la tragédie, l'épopée, l'histoire, la rhétorique, la réflexion juridique, la médecine, dans une période qui va des Présocratiques à la philosophie hellénistique et impériale (Ve s. av. J.C.- IIIe s. après. J.C.). 

L'originalité de ce projet se fonde donc sur une approche qui n'est pas celle de la réflexion philosophique et scientifique contemporaine sur l'actualité des théories anciennes des émotions.  Il s'agit, en premier lieu, de se mettre à la place du public d'Aristote et des autres auteurs, dans leur contexte historique et philosophique, avec leur background culturel (cf. Konstan, 2006 et surtout Cairns 1993 ci-dessous).

Mais cela ne signifie pas qu'il faut considérer la pensée des anciens comme un pur objet archéologique appartenant à une époque révolue, qui se soustrait à toute tentative d'actualisation. La perspective que nous envisageons est, au contraire, celle d'une double actualité : il faut reconstituer leur contexte et les valeurs par rapport auxquelles Aristote et les autres auteurs ont formulé leurs complexes analyses du monde physique et de la nature humaine, des rapports entre les choses et les hommes, pour en comprendre pleinement l'universalité et l'actualité des solutions qu'elles présentent encore aux grands questionnements de notre époque.

   
   

Attualità  

   

Cerca su questo sito  

   
Copyright © 2024 Centre Léon Robin de recherches sur la pensée antique. Tutti i diritti riservati.
Joomla! è un software libero rilasciato sotto licenza GNU/GPL.

Abbiamo 688 visitatori e nessun utente online