Devinant Julien

Titre de la thèse : " Passions et troubles mentaux : l'âme chez Galien "

Co-direction : André Laks , Philip van der Eijk (Humboldt Universität zu Berlin)

Inscription : 2010

Thèse soutenue le 9 juillet 2016

 

Résumé du projet de thèse

L'objet de ce travail est d'étudier la manière dont s'articulent dans le corpus galénique la question éthique des passions et celle, physiologique et clinique, des troubles mentaux, de sorte à déterminer si la distinction entre ces deux types de phénomènes, qui correspond à une répartition des compétences entre philosophie et médecine, ressort de plus à une différence théorique. L'œuvre singulière de Galien permet précisément d'examiner comment, en médecin et en philosophe, il cherche à remédier aux dysfonctionnements de la psuchê, et donc d'évaluer l'étendue de l'interaction entre ces deux approches. Ce faisant, il faudra apprécier l'adaptation à la pensée galénique de la notion de « maladie de l'âme », qui met en jeu le rapport du trouble psychique à la pathologie organique, et invite à mesurer (en fonction du rôle central que joue la notion de proportion dans la définition de la santé) l'importance de la partition dans la conception galénique de l'âme. L'examen combiné des différents types d'anomalies psychiques permettra donc d'en analyser la composition et la structure. L'enjeu à terme est d'apprécier la portée des déclarations d'agnosticisme de Galien et de mieux saisir quelle conception de l'âme en général est à l'œuvre dans ses écrits. Cette étude, qui se situe au croisement de l'histoire de la philosophie, de la philologie et de l'histoire de la pensée médicale, cherche donc à éprouver sur une question précise la cohérence d'ensemble de l'œuvre du médecin de Pergame, en dégageant l'intégration des problématiques philosophiques et médicales dans une même conception de l'homme.