Da Silveira Aline

Titre de la thèse : “La nature de la contemplation chez Aristote”

Directrice : Viano, Cristina

Résumé du projet de thèse : L’activité réalisée par le philosophe constitue l’une des plus grandes inconnues dans l'ouvrage d’Aristote. Des traités éthiques aux scientifiques, l’activité théorique ou contemplative (theoria) est présentée comme la meilleure des occupations humaines, capable de fournir l'autoréalisation la plus parfaite. Cependant, les informations sur la contemplation sont peu nombreuses lorsque les textes aristotéliciens sont considérés individuellement, générant des obstacles à une compréhension satisfaisante de cette activité. Isolément, chaque traité n'offrait pas une thèse exhaustive sur la theoria et sur (i) ses objets d’étude, (ii) comme démarrer son exercice, (iii) quelle est sa pertinence dans la pólis, entre autres questions fondamentales. Compte tenu de ces difficultés, ce projet vise à étendre l’analyse de la contemplation au-delà des considérations présentes dans les études des œuvres individuelles. En plus d'une étude sur la compréhension aristotélicienne de theoria et ses similarités et distinctions aux emplois contemporainement à Aristote, cette thèse explicitera les possibles objets de la contemplation et ses relations avec l’homme à partir des textes biologiques et psychologiques, comme Des Parties des Animaux et De L'Âme, en addition aux remarques présentes dans des textes comme l’Éthique à Nicomaque et la Politique. En gardant à l’esprit que le corpus aristotélicien offre une théorie profondément complexe et interreliée, dont un même objet est présenté dans chaque traité selon les exigences de l'investigation, ce projet vise à examiner si la même cohérence pourrait être observée au sujet des thèses sur la contemplation. Il est ainsi prévu, par conséquent, l'analyse des incohérences entre les textes, en soulignant, finalement, la possibilité d'établir une théorie commune et consistante, ou de justifier un éventuel changement dans la pensée d’Aristote.