Gysembergh Victor

Victor Gysembergh est né à Roubaix en 1987. Il a été admis sur concours à l’École normale supérieure de Paris (2007) et à l’agrégation de Lettres classiques (2010). Après un master de Lettres classiques à l’université de Paris-Sorbonne (sous la direction de Paul Demont) et un master d’Assyriologie à l’université de Heidelberg (sous la direction de Stefan Maul), il a soutenu en 2015 son doctorat en sciences de l’Antiquité à l’université de Reims (sous la direction de Didier Marcotte). Il a reçu des bourses de recherche des Fondations Thiers (Paris, 2015-2016) et Alexander von-Humboldt (Freie Universität Berlin, 2017-2019). Il a enseigné dans les universités de Heidelberg, de Reims et à la Freie Universität de Berlin. En 2018, il est entré au CNRS, au Centre Léon Robin de recherches sur la pensée antique.

Ses travaux se situent à l’intersection de l’histoire de la philosophie et de l’histoire des sciences. Ils ont pour dénominateur commun la volonté de renouveler l’interprétation des sources gréco-latines par la prise en compte des textes cunéiformes, mais aussi d’autres langues savantes antiques et médiévales. Dans cette perspective, il a publié avec W. Furley la monographie Reading the Liver. Papyrological Texts on Ancient Greek Extispicy (Tübingen, 2015), et avec A. Schwab le volume collectif Le travail du savoir. Philosophie, sciences exactes et sciences appliquées dans l’Antiquité (Trèves, 2015). Il a également mis à jour la traduction de M. Federspiel, Aristote. Traité du ciel (Paris, 2017). Il est en outre l’auteur d’articles et de comptes-rendus indiqués dans la bibliographie, portant principalement sur l’interprétation de fragments relatifs à l’histoire des sciences, de la cosmologie et de la philosophie dans l’Antiquité.

Il prépare actuellement une édition traduite et commentée des fragments d’Eudoxe de Cnide pour la Collection des Universités de France, et un volume analogue consacré à l’école d’Eudoxe. Il travaille également à une édition traduite et commentée des fragments géographiques de Démocrite d’Abdère pour les Fragmente der griechischen Historiker. À plus long terme, il prépare une édition, avec traduction et commentaire, des fragments d’Hipparque de Nicée.

 


Victor Gysembergh was born in Roubaix in 1987. He passed the entrance examination for the École Normale Supérieure in Paris (2007) and the national examination for teachers in Classics (Agrégation de Lettres classiques, 2010). After an M.A. in Classics at Paris-Sorbonne University (supervised by Paul Demont) and an M.A. in Assyriology at Heidelberg University (supervised by Stefan Maul), he received his PhD in ancient studies in 2015 from Reims University (supervised by Didier Marcotte). He has been a research scholar of the Thiers Foundation (Paris, 2015-2016) and of the Alexander-von-Humboldt Foundation (FU Berlin, 2017-2019). He has taught at the universities of Heidelberg and Reims and at the FU Berlin. In 2018, he began working at the CNRS, at the Léon Robin Centre for Research on ancient thought.

His work is at the crossroads between the history of philosophy and of the sciences. Their common denominator is the attempt to renew the interpretation of Greek and Latin sources by taking into account cuneiform texts, as well as other learned languages of Antiquity and the Middle Ages. In this regard, he co-authored with W. Furley a book on Reading the Liver. Papyrological Texts on Ancient Greek Extispicy (Tübingen, 2015), and with A. Schwab a collection of papers on Le travail du savoir. Philosophie, sciences exactes et sciences appliquées dans l’Antiquité (Trèves, 2015). He also updated M. Federspiels translation, Aristote. Traité du ciel (Paris, 2017). He is the author of papers and reviews as listed in the bibliography, which deal mainly with the interpretation of fragments about the history of science, cosmology and philosophy in Antiquity.

He is currently preparing an edition, translation and commentary of the fragments of Eudoxus of Cnidus for the Collection des Universités de France, and a similar volume on Eudoxus’ school. He is also working on an edition, translation and commentary of the geographical fragments of Democritus of Abdera for the Fragmente der griechischen Historiker. In the long run, he is preparing an edition, translation and commentary of the fragments of Hipparchus of Nicaea.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CV Gysembergh.pdf)CV Gysembergh.pdf
   

Rechercher sur ce site