Lemnaru Andreea-Maria

Titre de la thèse : "Théurgie et hermétisme chez Jamblique : l'expérience du sacré et du divin à l'épreuve de la raison"

Co-direction : Jean-Baptiste Gourinat et Philippe Hoffmann (EPHE, section V, Sciences Religieuses).

Résumé du projet de thèse :

Le fil conducteur de cette recherche consistera à mettre en évidence la cohérence de la pensée de Jamblique, qui allie néoplatonisme, néopythagorisme et traditions mystiques et magico-religieuses populaires ésotériques, c'est-à-dire extérieures à la religion grecque officielle. Il s'agira d'étudier ces doctrines présentées comme Égyptiennes et Moyen-Orientales en analysant le rôle de la théurgie, de la révélation hermétique, de la divination et des cultes à mystères dans le système philosophique jamblichéen.

Plus spécifiquement, nous entendons développer les enjeux épistémologiques, eschatologiques et sotériologiques des notions et phénomènes psychiques d'enthousiasmos (enthousiasme), d'epipnoia (inspiration) et de katokôkê (possession), ou pour le dire autrement, des techniques de l'extase visant à l'élévation de l'âme dans leur articulation avec la mythologie méditerranéenne et la rationalité philosophique.

Pour ce faire, nous étudierons l'opposition entre dianoia noétique et états de conscience ordinaires d'une part et epibolê et états de conscience extraordinaires, que Jamblique présente comme des modes de connaissance supérieurs et des modes d'expérience privilégiés du sacré et du divin.

Le paradigme cosmologique de la sumpatheia ainsi que la doctrine onto-anthropologique d'inspiration orphique de la palingénésie, qui ont permis le développement de ces doctrines, retiendront également notre attention. Le rôle des sumbola sera également abordé afin de mettre en perspective la relation entre pensée symbolique et rationalité hypothético-déductive dans le système de pensée jamblichéen.

Nous espérons ainsi, par une approche comparatiste et interdisciplinaire alliant philosophie, histoire des religions et anthropologie, contribuer à mettre en lumière l'apport des sagesses révélées et des traditions magico-religieuses orientales à la tradition néoplatonicienne, et plus largement, à la culture philosophique de l'Empire. Enfin, notre recherche permettra une analyse philosophique précise de toutes les relations au divin qui, dans le néoplatonisme, ne relèvent pas du rationalisme le plus strict mais le dépassent : inspiration, enthousiasme, divination, théurgie, mystagogie, magie.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (A_M_LemnaruCV.pdf)A_M_LemnaruCV.pdf
   

Actualités  

   

Rechercher sur ce site