Articles

Scalas Giulia

Détails

Giulia Scalas a été chercheuse postdoctorale dans le cadre du programme « médecine et philosophie » au Centre Léon Robin de septembre 2021 à juin 2022. Elle est depuis juin 2022 membre associée du même Centre.

Elle a soutenu en mars 2019, à l’Université de Lille, une thèse en histoire de la philosophie antique, sous la direction de Thomas Bénatouïl, intitulée « L’âme avec le corps : la théorie épicurienne du vivant en dialogue avec Aristote ». Son travail de thèse visait à examiner les doctrines épicuriennes portant sur la génération et le fonctionnement psychophysiologique du vivant (dont Lucrèce est le témoin principal), tout en reconstituant le rôle que certains philosophes et médecins (Démocrite et Leucippe, Hippocrate et les médecins hippocratiques, Aristote et Théophraste) pourraient avoir joué dans leur développement. Le livre issu de cette thèse sera publié en 2022 par Classiques Garnier dans la collection « Les Anciens et les Modernes – Études de Philosophie ».

Plus généralement, ses recherches portent sur la psychologie et la physiologie atomistes (Leucippe et Démocrite, Épicure et Lucrèce), aristotéliciennes et péripatéticiennes, et médicales (Hippocrate et Asclépiade de Bithynie). Elle travaille aussi sur la réception de l’épicurisme à l’époque moderne, en particulier chez Gassendi, Locke et Kant.

Les travaux qu'elle mène actuellement portent en particulier sur les théories du médecin Archigène d'Apamée et la pensée pneumatiste, et s'inscrivent dans le cadre du projet Physiologies médicales et philosophiques (Ve s. AEC–Ve s. EC) de l’initiative pluridisciplinaire Sciences de l'Antiquité.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CV Scalas 2021.pdf)CV Scalas 2021.pdf
   
   

Rechercher sur ce site  

   

Actualités  

   
Copyright © 2023 Centre Léon Robin de recherches sur la pensée antique - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Nous avons 453 invités et aucun membre en ligne