Enseignements pour la préparation à l'agrégation - 2018-19

Page en cours d'actualisation

Cours d'agrégation, David Lefebvre

« Lucrèce, De la nature des choses, traduction Bernard Pautrat (Introduction et notes par Alain Gigandet), Paris, Le Livre de Poche, Classiques de la philosophie, 2002 »

 

Le poème de Lucrèce est un des quelques textes canoniques conservés de la philosophie épicurienne, avec les trois lettres d’Épicure lui-même. Il serait faux de croire que cet atomisme grec, latinisé dans un poème didactique en hexamètres, parfois traduit dans un français obscur et désuet, est une chose du passé. Lucrèce offre le seul exposé complet du système épicurien, de ses principes à ses doctrines physiques principales, jusqu’à ses conséquences anthropologiques, politiques et morales ultimes. Toute l’histoire de la réception de Lucrèce depuis sa redécouverte au début du XVème siècle jusqu’aux lectures les plus récentes montre de quelle façon le De rerum a fasciné les esprits les plus subtils par la force révolutionnaire de son prosélytisme rationaliste, la fameuse mélancolie de son auteur, ou certaines de ses possibles innovations conceptuelles par rapport à l’orthodoxie épicurienne. Le choix de la traduction en alexandrins non rimés de Bernard Pautrat suggère que le jury a voulu mettre au programme un Lucrèce adapté aux exigences de la poésie française et mis en valeur par elle. Cela revient à rappeler aux candidats que, chez Lucrèce, les ressources poétiques, l’explication technique et la diffusion militante en milieu romain de la nouvelle science épicurienne sont absolument (et problématiquement) inséparables. Du point de vue pratique de la préparation, l’étudiant doit se consacrer à une lecture attentive du texte au programme, aidé le cas échéant par le texte latin, par d’autres traductions et (dans un premier temps) par les ouvrages d’introduction indiqués plus bas. La préparation s’attachera à mettre en lumière la structure du poème dans la continuité des six chants, en le situant dans son rapport aux présocratiques (Empédocle), à Épicure, et à son contexte romain.

 

I. TEXTES ET TRADUCTIONS

Texte latin, avec traduction anglaise et commentaire

Bailey, C., Lucretius, De rerum natura libri sex, 3 vols., Oxford, Clarendon Press, 1947.

Autres traductions françaises

Lucrèce, De la nature, Texte établi et traduit par A. Ernout, Tome I : Livres I-III, Tome II : Livres IV-VI, Paris, Les Belles Lettres, 2002/2010 (1920/1921). Le texte et la traduction se retrouvent dans la collection « Classiques en poche » avec une préface de E. de Fontenay, Paris, Les Belles Lettres, 2009. Le texte français seul a été utilisé par Gallimard (Lucrèce, De la nature, Tel, 1990 ; « L’esprit et l'âme se tiennent étroitement unis », Livre III de De la nature, Folio, 2011).

Lucrèce, De la Nature, De rerum natura, Texte traduit et annoté par J. Kanny-Turpin, Paris, Garnier-Flammarion, 1997 (1993).

Lucrèce, La Nature des choses, édition et traduction du latin par J. Pigeaud, Annotations d'A. Monet et J. Pigeaud, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2015.

Commentaire

Lucrèce, De rerum natura, Commentaire exégétique et critique précédé d'une introduction sur l'art de Lucrèce et d'une traduction des lettres et pensées d'Épicure, par A. Ernout et L. Robin, 3 vols., Paris, Les Belles Lettres, 1962 (1925/1928).

Choix de sources épicuriennes commentées

Les Philosophes hellénistiques, Long, A. A. & Sedley, D. N., trad. franç. J. Brunschwig et P. Pellegrin, Paris, GF-Flammarion, 2001, vol. I, Pyrrhon, L’Épicurisme.

Épicure

Épicure, Lettres et Maximes, Texte établi et traduit, avec une introduction et des notes par M. Conche, Paris, Puf, Epiméthée,1987.

Épicure, Lettres, Maximes, Sentences, Texte traduit par J.-F. Balaudé, Paris, Le Livre de Poche, 1987.

Épicure, Lettres, Maximes, et autres textes, Traduction et Présentation par P.-M. Morel, Paris, GF-Flammarion, 2011.

Diogène Laërce, Vies et doctrines des philosophes illustres, Paris, Le Livre de Poche, 1999. Le livre X consacré à Épicure est traduit et annoté par J.-F. Balaudé.

Épicure et les Épicuriens

Les Épicuriens, sous la direction de D. Delattre & J. Pigeaud, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 2010 (la traduction du poème de Lucrèce est celle de Jackie Pigeaud). 

 

II. OUVRAGES D’INTRODUCTION

Balaudè, J.-F., Le Vocabulaire d’Épicure, Paris, Ellipses, 2002.

-, Épicure et l’épicurisme, Paris, Puf, coll. « Que sais-je ? », 2008.

Brunschwig, J., « Lucrèce », Dictionnaire des Philosophes, Paris, Puf, 1984, t. II, p. 1641-1648.

Conche, M., Lucrèce et l’expérience, Paris, Seghers, 1967 ; réédition, Paris, Puf, 2011.

Gigandet, A., Lucrèce, Atomes, mouvement, Physique et éthique, Paris, Puf, « Philosophies », 2001.

Gigandet, A. & Morel, P.-M., Lire Épicure et les Épicuriens, Paris, Puf, Quadrige manuels, 2007.

Giovacchini, J., Épicure, Paris, Les Belles Lettres, 2008.

Lévy, C., Les Philosophies hellénistiques, Paris, Le Livre de Poche, 1997.

Moreau, P.-F., Lucrèce : L’âme, Paris, Puf, « Philosophies », 2002.

Morel, P.-M., Atome et nécessité, Démocrite, Épicure, Lucrèce, Paris, Puf, « Philosophies », 2000.

-, Épicure, La Nature et la raison, Paris, Vrin, « Bibliothèque des philosophies », 2009.

Rodis-Lewis, G., Épicure et son École, Paris, Gallimard, 1975.

Salem, J., L'Atomisme antique, Démocrite, Épicure, Lucrèce, Paris, Le Livre de Poche, 1997.

 

III. ÉTUDES

Algra, K.A., Koenen, M.H., Schrijvers, P.H. (dir.), Lucretius and his Intellectual Background, Amsterdam, Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen, 1997.

Bergson, H., Extraits de Lucrèce avec un commentaire, des notes et une étude sur la poésie, la philosophie, la physique, le texte et la langue de Lucrèce, Paris, Delagrave, 1884.

Bollack, M., La Raison de Lucrèce. Constitution d’une poétique philosophique avec un essai d’interprétation de la critique lucrétienne, Paris, Éditions de Minuit, 1978.

Boyancé, P., Lucrèce et l’épicurisme, Paris, Puf, 1963.

Brunschwig, J., Études sur les Philosophies hellénistiques, Épicurisme, Stoïcisme, Scepticisme, Paris, Puf, 1995.

Deleuze, G., Logique du sens, Paris, Éditions de Minuit, 1969 (p. 316-324).

Gigandet, A., Fama deum, Lucrèce et les raisons du mythe, Paris, Vrin, 1998.

Gigandet, A. (dir.), Lucrèce et la modernité : le vingtième siècle, Paris, A. Colin, 2013.

Gillespie, S. & Hardie, Ph. (dir), The Cambridge Companion to Lucretius, Cambridge, Cambridge University Press, 2007.

Goldschmidt, V., La doctrine d’Épicure et le droit, Paris, Vrin, 1977.

Markovi?, D., The Rhetoric of Explanation in Lucretius’ De rerum natura, Leiden/Boston, Brill, 2008.

Salem, J., Tel un dieu parmi les hommes, L’Éthique d’Épicure, Paris, Vrin, 1989.

-, La mort n’est rien pour nous, Lucrèce et l’éthique, Paris, Vrin, 1990.

Sedley D. N., Lucretius and the Transformation of Greek Wisdom, Cambridge, Cambridge University Press, 1998.

-, « Lucretius », The Stanford Encyclopedia of Philosophy

Serres, M., La Naissance de la physique dans le texte de Lucrèce, Fleuves et Turbulences, Paris, Éditions de Minuit, 1977.

Vuillemin, J., Nécessité ou contingence. L'Aporie de Diodore et les systèmes philosophiques, Paris, Éditions de Minuit, 1984.

Warren, J. (éd.), The Cambridge Companion to Epicureanism, Cambridge, Cambridge University Press, 2009.

   

Rechercher sur ce site