Articles

R. Saetta Cottone (éd.), Clémence Ramnoux - Œuvres

Détails
  • Clémence Ramnoux, Œuvres

Présentation de Rossella Saetta Cottone, révisé par Alexandre Marcinkowski

Encre marine
XLIV + 1556 pages – 65 €

ISBN : 978-2-35088-179-9 Parution le 17/01/2020

Lien vers le site de l'éditeur

PlotinDialectqiueJBGourinat_couv

Vol. 1

Nuit et les Enfants de la Nuit dans la tradition grecque. Héraclite ou l’homme entre les choses et les mots. Mythologie ou la famille olympienne

Vol. 2

Études présocratiques. I Études Présocratiques II. Parménide et ses successeurs immédiats. Choix d’articles de Clémence Ramnoux. Index des sources. Index général. Bibliographie générale. Bibliographie des œuvres de Clémence Ramnoux

 

Première femme à avoir été admise à l’ENS de la rue d’Ulm puis à l’Institute for Advanced Study de l’Université de Princeton, Clémence Ramnoux a contribué de façon significative au renouvellement des études présocratiques en France, à une époque où ce domaine de recherche était fortement limité par la perspective historique qui réduisait les penseurs archaïques à une entrée dans la matière des grands textes de la philosophie. En faisant sienne la leçon du philosophe américain Harold Cherniss, elle soumit les sources doxographiques des premiers penseurs à une lecture critique, afin de mettre au jour les raisons sous-jacentes de la transmission, tout en ouvrant cette matière à une interrogation originale. Il s’agissait d’analyser les relations de la philosophie naissante avec la pensée religieuse contenue dans les théogonies et dans les cosmologies les plus anciennes. En effet, l’œuvre entière de cette penseuse remarquable a été consacrée à une question majeure de la philosophie ancienne et de la philosophie tout court, celle du passage du mythos au logos, question toujours cruciale et toujours ouverte qui mène aux racines de la pensée rationnelle, à ses conditions de possibilité, à ses relations complexes avec la pensée religieuse et traditionnelle. À ce titre, le nom de Clémence Ramnoux doit être associé à ceux de Jean-Pierre Vernant et de Pierre Maxime Schuhl, qui dans le même tournant développaient et approfondissaient selon des approches différentes le débat ouvert en Angleterre par les travaux de F. M. Cornford, notamment par son ouvrage From Religon to Philosophy (Cambridge 1913).

 

Élève de Georges Dumézil, proche de Jean Wahl, de Pierre Maxime Schuhl et de Gaston Bachelard ainsi que de remarquables hellénistes comme André-Jean Festugière, Clémence Ramnoux put développer une méthode de recherche adaptée à un objet aussi complexe, en alliant l’histoire des religions, la philosophie et la philologie. Par ailleurs, sa réélaboration de la méthode de travail de Georges Dumézil, qu’elle sut appliquer à l’étude exclusive du domaine grec, fut déterminée par son intérêt prononcé pour la psychanalyse, notamment pour l’anthropologie religieuse élaborée par Sigmund Freud à partir de Totem et Tabou jusqu’à L’Homme Moïse.

 

L’une des thèses principales de Clémence Ramnoux est que la mythologie est le cadre qui a permis l’apparition et le développement de la philosophie. L’originalité de sa position, ce qui la distingue des autres recherches dans le même domaine, c’est qu’elle fonde sa démonstration sur l’étude sémantique des textes. Comme elle a pu le montrer, certaines structures fondamentales de la pensée chez Héraclite, Parménide et Empédocle, notamment les couples des contraires, dérivent à travers une série de changements sémantiques identifiables des couples antithétiques de Puissances qui structurent les théogonies et les cosmogonies archaïques.

Par ailleurs, par ses études comparées sur les anciennes cosmogonies, qui portent sur un vaste corpus de témoignages, depuis les plus archaïques jusqu’aux plus tardifs, Clémence Ramnoux a relancé en France l’intérêt pour les cosmogonies orphiques, remises au goût du jour par les découvertes papyrologiques les plus récentes. Clémence Ramnoux nous a laissé des études remarquables sur les penseurs présocratiques, Héraclite ou Parménide, sur l’ancienne doxographie, notamment sur le témoignage de Simplicius, dont elle contribua à montrer la valeur pour la reconstitution de la pensée de Parménide, d’Empédocle et d’Anaxagore, sur Hésiode, sur les anciennes cosmogonies et sur la religion de la Grèce archaïque. Elle a indiqué le chemin d’une pratique de lecture fine ou « à plusieurs strates » comme elle aimait à définir sa recherche, s’enrichissant de l’apport de plusieurs disciplines, afin de répondre à des questions capitales de la pensée philosophique, à partir de l’étude de textes aussi énigmatiques que ceux des premiers penseurs de la Grèce.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Info_RSC Œuvres Ramnoux.pdf)Info_RSC Œuvres Ramnoux.pdf