Articles

A. Vasiliu, Penser Dieu. Noétique et métaphysique dans l'Antiquité tardive

Détails

couvMichalewskiPuissanceA. Vasiliu, Penser Dieu. Noétique et métaphysique dans l'Antiquité tardive, Paris, Vrin, coll. Bibliothèque d'histoire de la philosophie, Format 13,5 × 21,5 cm, 412 p., 1er octobre 2018, ISBN 978-2-7116-2828-5

Comment penser l’impensable ?
Si l’Un, le Bien, Dieu, la cause première ou le principe sont dits être au-delà de la pensée, comment penser alors l’Un, le Bien, Dieu en stipulant qu’ils sont, qu’ils déterminent tout et qu’ils sont en outre impensables ?
Penser l’irréductibilité de Dieu à la pensée oblige à repenser l’acte. Penser Dieu met à l’épreuve l’acte noétique en en faisant un perpetuum mobile. Qu’il soit induit par le parfait moteur immobile ou par la condition divine de l’intellect lui-même, penser Dieu ou le meilleur définit ainsi l’acte perpétuel dont la métaphysique, comprise comme raison ultime de la physique, cherche toujours à saisir la condition de possibilité.
Sont ici mis à contribution des textes de Platon, Aristote, Philon d’Alexandrie, Plotin, Porphyre, Marius Victorinus et Basile de Césarée.

   

Rechercher sur ce site